Interview de Vroomeurs : Nicolas et Nicolas

Ils s’appellent tous les deux Nicolas, ils ont 21 ans, et ils covoiturent ensemble pour se rendre à leur école d’ingé.

interview de Nicolas et Nicolas

Alors les garçons, depuis quand vous iDVROOMez ensemble ?
Notre école était auparavant située dans les Hauts-de-Seine, et nous nous y rendions en train. Avec son déménagement, à la rentrée 2015, dans les Yvelines, nous avons décidé d’opter pour la voiture pour nous y rendre, ce qui nous permet d’avoir un temps de trajet de 20 minutes contre presque une heure en transports en commun. Ainsi a débuté notre covoiturage.

Vous vous connaissiez avant de covoiturer ?
Oui ! Nous nous connaissons depuis notre première année d’études. C’est la proximité de nos domiciles qui nous a amenés à covoiturer ensemble.

Qui conduit ?
Pour partager équitablement les frais, nous alternons la conduite. C’est aussi sympathique de se laisser conduire que d’être au volant de son propre bolide !

Quel est votre trajet ?
Nous partons de nos domiciles respectifs, situés sur les communes voisines de Marly-le-Roi et Louveciennes (78), pour nous rendre sur notre campus à Saint-Quentin-en-Yvelines. Ainsi, nous empruntons quotidiennement la fameuse autoroute A12, réputée pour ses bouchons aux heures de sorties des bureaux !

Pourquoi avoir choisi iDVROOM pour covoiturer ?
Après avoir tenté de nous débrouiller par nos propres moyens pour la planification de notre covoiturage, nous étions à la recherche d’un outil simple pour gérer notre planning et nos comptes. Nous avons alors trouvé la solution iDVROOM, qui nous a semblé adaptée pour covoiturer au quotidien. iDVROOM nous a d’autant plus attiré avec ses nombreux partenariats, notamment l’offre télépéage, dont nous profitons depuis le départ !

Qui choisit la musique dans la voiture ?
Étant donné que nous avons des goûts musicaux similaires, il est assez facile pour nous de choisir une musique adaptée aux goûts et aux humeurs du jour de chacun ! La musique est indispensable au sein de notre covoiturage, et permet de rester zen dans les bouchons, parfois très longs le soir.

Un souvenir/une pensée/un mot/un moment vroom à partager avec nos vroomeurs actuels et à venir ?
Voici une anecdote qui fera peut-être sourire les vroomeurs des Yvelines ! Notre trajet nous fait passer quotidiennement par un redoutable radar de feu sur la N186, qui traumatise bon nombre de conducteurs empruntant cet itinéraire. Même après des centaines de fois, cela reste toujours pour nous un challenge angoissant que d’y passer sans se faire prendre !

Partage cet article...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone